Traducteur-réviseur

Le traducteur-réviseur prend en charge la traduction, et parfois l’adaptation, de documents, de livres, de plaquettes, de manuels, de jeux vidéo, de logiciels, de sites Web, de sous-titrage et de doublages... d’une langue à une autre, en respectant la forme et le fond d’origine.

U mistieri

Le métier

CHÌ LIVEDDU DI FURMAZIONI

Quel niveau de formation

Les formations pour devenir traducteur-réviseur

Pour accéder au métier de traducteur, il faut au minimum cinq ans d’études. Après une licence en Langues Littératures et Civilisations Étrangères et Régionales ou en Langues Étrangères Appliquées, les futurs traducteurs poursuivent soit en école de traduction, soit en masters universitaires. Certaines écoles privées ou publiques donnent accès à ce métier. Le concours d’entrée est en revanche très sélectif et nécessite au minimum la maîtrise de trois langues vivantes dont le français. Les longs séjours à l’étranger et une spécialisation bien ciblée dans un domaine technique ou éditorial sont des atouts de taille.

Ambienti di u mistieri

La météo du métier